background
logo mon voyage à cuba

Vivre à Cuba

carte-cuba

(Article mis à jour le 14/08/2019)

Cuba est la plus grande île des Caraïbes de plus de 11 millions habitants, sous un climat tropical où la température moyenne est de 25° sur l'année. Ses principales productions sont le tabac, la canne à sucre, le rhum et la musique.

C'est un régime socialiste qui semble s'ouvrir, sur les traces de la Chine. Depuis quelques années les cubains ont le droit de sortir du pays, créer des entreprises individuelles et acheter/vendre des biens immobiliers. Ces dernières évolutions ont creusé un fossé inquiétant entre la partie de la population en contact avec les touristes et les autres. Un loueur de chambre d'hôtes, par exemple gagne en un jour 2 fois le salaire mensuel d'un podologue. La grande majorité de la population est pauvre mais bénéficie d'un système d'éducation et de santé gratuits et les loisirs sont très peu chers.

Jusqu'en 2012 les cubains fonctionnaient avec des vieilles voitures américaines des années 50 dont beaucoup sont encore en circulation avec des moteurs russes sous le capot :-)). Depuis 2012 on peut importer des véhicules modernes sur l'île et les cubains ont le droit de vendre leur maison entre eux (jusque là on pouvait seulement échanger sa maison contre une autre ou s'en construire une)

Le prix de la nourriture est presque le même qu'en Europe si on souhaite manger autre chose que du riz et des flageollets, base de la nourriture de la plupart des habitants.

Pour plus d'informations sur la géographie de Ĉuba je vous recommande l'incontournable Cuba-wiki

La principale caractéristique du peuple cubain est son métissage ethnique et culturel, 65 % de blancs, 10 % de noirs et 25 % de métis, preuve en est sa musique née à la frontière des rythmes africains et des contrechants européens, respectée dans le monde entier bien que dépourvue de super star comme Bob Marley. Ces particularités en font un peuple accueillant, ouvert et cultivé.

La monnaie

Bien que cela doive prochainement changer, il faut savoir qu'il y a deux vitesses et deux monnaies à Cuba. Le pesos national exclusivement réservé à l'achat de nourriture et le CUC, devise internationale, pour tout le reste. Si vous faites vos courses et votre popote vous-même vous pouvez vous nourir pour moins d'un CUC par jour, on trouve des pizzas à 10 pesos, mais dès que vous mettez un pied dans un restaurant vous passez au tarif international à savoir 6 à 8 CUC le repas de base.

Taux de change

1€ = 1,10 CUC

1CUC = 24 pesos

Ordres de grandeur des prix qu'on trouvait en Février 2013 dans le village de Vinales:

La banane au marché ou chez un vendeur dans la rue joue un peu le rôle de l'étalon d'or: 1 banane = 1 peso. C'est assez pratique comme système. Moi par exemple il me faut 7 bananes pour pas mordre mon voisin jusqu'à la prochaine heure du repas. 7 bananes, 7 pesos. Je ne me lasse pas de cette limpidité comptable.

Un resto: 6 à 8 CUC

Une nuit chez l'habitant: 15 à 30CUC

Une nuit à l'hôtel: 90CUC

Une soirée en boite de nuit, suivant que vous êtes dans un petit village comme Vinales ou dans la capitale à La Havanne, les prix changent: 1 à 5CUC l'entrée + 1 à 2CUC la bière, 3 à 6CUC le cocktail

Les transports

Louer un velo: 10CUC/jour

Louer un scooter: 20CUC/jour

Louer une voiture: 80CUC/jour

Il y a également un bon réseau de bus. Vous trouverez les itinéraires et horaires sur viazul.com ou avec transtur ( conseillé de faire les réservation avant le départ d’Europe )

Taxi 5cuc aller/retour plages de l'est - La Havanne centre (mais bus toutes les 20mn)

Depuis 2 mois il y a un train avec climatisation La Havane - Santiago 150 cuc

La colla

Et comme parfois les choses insignifiantes peuvent gâcher une journée et qu'un touriste est amené à la faire très souvent, il est dans les attributions du guide touristique que je suis devenu de prévenir son aimable clientèle que la "Colla", la queue en Français, est une chose organisé à Cuba et si vous l'ignorez vous risquez soit de vous retrouver avec les nerfs en pelotte ou l'oeil au beurre noir.

Car à Cuba on ne se met pas à la fin d'une queue vaguement dessinée à la porte convoitée en attendant que ça se passe, voyant parfois un sans gène remonter toute la queue jusqu'à un copain ou une connaissance et passant ainsi devant vous. Non. Dès qu'on arrive, on lève le menton, débale son sourire le plus accomodant, et demande "Quien es el ultimo ?" (pronencer kièn-el-ultimo ? pour pas trop se faire remarquer comme le touriste). Quelqu'un ou quelqu'un vous répondra "Soy yo". Et voilà. Vous êtes enregistré. A partir de là vous pouvez faire le tour de Cuba si vous voulez et revnir et reprendre votre place où vous l'avez laissée. Il faut bien sûr que la personne auprès de laquelle vous vous êtes enregistré soit encore là...

FaLang translation system by Faboba

Partagez cette page avec votre réseau social

FacebookMySpaceTwitterGoogle Bookmarks
2019  mon-voyage-a-cuba.com , création sites internet webologix