background
logo mon voyage à cuba

La presa

Scoop de votre explorateur dévoué que vous ne trouverez dans aucun guide touristique, si vous avez soupé des après midi au café, à la plage au musée et à la fabrique de tabac je vous propose un moment d'exception, un moment de solitude dans l'immensité: La presa. C' est un lac immense à 1heure de marche, 15mn de vélo de Vinalès. C'est pour moi le meilleur spot pour se détendre, se baigner dans une eau transparente et sans sel, passer un moment hors de la civilisation en pleine nature sauvage. En cherchant bien on trouve parfois une petite plage de sable blanc où s'étendre à l'ombre d'un arbre et pique-niquer si on est un voyageur bien organisé.

lac la Presa Vinalès CubaPour y aller, deuis la calle centrale de vinalès, prendre la direction de l'hotel La Ermita, à la sortie du village, en haut de la côte vous verrez une petite rue goudronnée bifurquant sur la droite, devant la terrasse d'un restaurant isolé. Au bout de cette route se trouve le lac. Sur la droite vous verrez la station d'épuration (la presa alimente tout le village en eau). Sur la gauche un petit chemin de terre. Suivez le, il débouche sur une petite plage ombrée généralement déserte. Si vous ne trouvez pas, demandez la Presa, tout le monde connaît.

le lac de vinalès Cuba palmiersSi l'exploration vous tente, ou si vous aimez les trekkings à vélo ou à cheval, vous trouverez de nombreux chemins partant de la route sur la gauche ( à l'aller) et menant au lac. Certains passages peuvent s'avérer un peu difficile et il est préférable de poser pied à terre pour les les passer à moins que vous soyez un as du vélo cross et dans ce cas certains sentiers offrent de belles régalades. Parfois les chemins mènent à des impasses et je vous conseille de faire demi tour car traverser la jungle peut offrir des surprises désagréables à moins d'être correctement équipé d'un pantalon long, de chaussures solides couvrant totalement votre peau et d'une machette. Une fois je suis revenu avec quelques boutons sur les jambes qui se sont multipliés par dizaine le lendemain avec des démangeaisons insupportables. Il s'est avéré que j'avais été en contact avec une plante urticante et que plus je me grattais plus je répandais le venin. Mais si vous ne vous écartez pas des chemins tracés vous ne risquez rien.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partagez cette page avec votre réseau social

FacebookMySpaceTwitterGoogle Bookmarks
2017  mon-voyage-a-cuba.com , création sites internet webologix